Photographie

Du nœud à nous le lien est vivant, 2004

2004

Projet d’échange France-Québec, concervatrice Jocelyne Fortin

J’aimerai me rappeler à tous les jours la tendresse de la terre-mère,
la douceur de la peau de l’autre, le réconfort,
le flux de la vie dans mes veines, le temps qui passe sans moi.
Cette oeuvre-phare révèle l’attachement, la fidelité à la nature,
à l’autre et à soi-même, elle parle aussi de l’espoir d’un ciel bleu,
d’une délivrance de l’âme et de l’esprit, d’un bien-être possible.
Elle est née d’une nécessité d’aller jusqu’au bout de soi
pour mieux prendre soin de soi et s’aimer.
Et bien d’autre chose…

Jocelyne Fortin

Pin It on Pinterest

Share This