Photographie

Moi à l’œuvre III, 2016

Fraternité
Centre d’art de Kamouraska

En atelier avec les enfants nous avons abordé le sentiment de la tristesse. Ce sujet touche inévitablement à la consolation, de là l’idée de photographier les petits main dans la main.

En regardant cette série de photographies, j’ai ressenti de la tendresse et une grande douceur. Dans ce geste universel de fraternité, comment ne pas penser à tous ces enfants qui vivent dans la guerre et la maltraitance. Ce questionnement m’a incité à faire de cette chaine de mains qui est l’expression de la gentillesse, de l’entraide et de la solidarité, un acte politique, un message de paix, de tendresse et de fraternité.

Devis technique  :

102 photographies 8.5 x 11 pouces
Sur papier photo mât.
Noir et blanc
Collées directement au mur.

Pin It on Pinterest

Share This