Art dans l’architecture

Anémochorie : se détacher pour devenir, 2014

« Même pour le simple envol d’un papillon tout le ciel est nécessaire. » – Paul Claudel

L’oeuvre proposée est un paysage allégorique de la forêt; plus spécifiquement de l’anémochorie des arbres : mode de dispersion des fruits et grains des végétaux se faisant grâce au vent.

Créé à partir d’éléments puisés dans la nature, j’ai élaboré un paysage en continuité avec l’environnement de l’école. L’oeuvre prends donc racine à l’extérieur sur le mur frontal de l’entrée jusqu’à l’intérieur le long du corridor pour se terminer dans la bibliothèque. Ce bouleau en feuille est relié à une immense rosace par ses petits fruits à l’apparence de papillons en vol. À l’intérieur se continue la dispersion des graines s’envolant vers les autres fenêtres se mêlant au passage avec les samares de l’érable et les graines du cèdre et la rosace asymétrique du tremble qui tourne autour de ses bourgeons.

Pin It on Pinterest

Share This