Article publié le 10 juin 2016
ÉCRIT PAR MICHÈLE LAFERRIÈRE

Les végétaux sur verre de Fernande Forest

1209679-fleurs-pommier-imprimees-verre-ornent

(Rimouski) Le dosseret de verre est l’une des vedettes dans la cuisine de la Maison ERE 132. Jamais des fleurs de pommiers n’auront semblé si réelles.

Il est l’oeuvre de la designer d’exposition Fernande Forest, originaire de Bonaventure, en Gaspésie, et maintenant installée sur le boulevard Saint-Germain, à Rimouski. Elle pratique «l’art du quotidien», dit-elle.

Sa technique est particulière: elle numérise les végétaux à très haute résolution et en très grand format (à plus de 800 % parfois) – feuilles, fleurs, buissons – et elle les imprime sur du verre trempé avec de l’encre céramique.

«J’ai l’impression de pénétrer dans l’intimité, dans la force vitale des plantes, confie-t-elle. Leur dessèchement a un lien avec notre vieillissement.»

Pour le dosseret de la Maison ERE 132, elle a quadrillé la surface pour donner l’impression qu’il s’agit de carreaux de céramique. C’est spectaculaire.

Fernande Forest peut appliquer sa technique sur des portes de douche et d’armoire, sur des panneaux muraux, dans des oeuvres encadrées. Elle peut aussi imprimer ses photos sur du bois, du métal, du papier. Pour sa propre terrasse, elle en a transféré sur des bandelettes de plastique qu’elle a intercalées à travers les barreaux pour créer une paroi d’intimité. C’est sa façon d’intégrer l’art à l’architecture.

Une de ses oeuvres, Pour mémoire, a été gravée au jet de sable sur quatre fenêtres de la salle à manger de la Villa Estevan, aux Jardins de Métis. Plusieurs autres sont exposées dans des bâtiments institutionnels de la Gaspésie et du Bas-Saint-Laurent.

VOIR L’ARTICLE DU QUOTIDIEN

 

Pin It on Pinterest

Share This