7

Du 4 au 26 avril 2015
Centre d’art de Kamouraska (111, avenue Morel, Kamouraska)

Cette année, l’exposition proposée aux petits et grands explore le thème de l’environnement par le regard de l’enfant : de la nature sauvage jusqu’au confort de la maison. Le parcours traverse un labyrinthe de roseaux où se trouve, en son centre, un trésor; un jardin fabuleux où fleurs et plantes féériques ont envahi l’espace; et une cabane faite d’un drap immense comme celles que l’on faisait, enfant, entre les rêves et les peurs que l’on se racontait, microcosme intime.

Cette exposition multisensorielle témoigne de la rencontre entre enfance et création. Elle met en scène des œuvres résultant d’une étroite collaboration entre trois artistes visuelles et près de 200 enfants, rencontrés dans le cadre du programme d’éducation artistique. Sculpture sur bois, dessin et photographie permettent d’aborder l’appropriation de l’art par les petits et relatent l’expérience à laquelle étaient conviés les participants.
Des fleurs habitées
Fernande Forest (Rimouski)
« De la nature à moi, de moi à eux, d’eux à moi et de moi à vous », explique l’artiste. Les enfants qu’elle a rencontrés ont utilisé ses photographies de végétaux pour créer leur propre plante; elle, à partir de leur création, a recomposé de nouvelles plantes, à la manière d’une mise en abime. Impressionnée par l’abstraction créative des tout-petits, par les concepts minimalistes des enfants de 4 et 5 ans et par le réalisme de ceux de 6 ans, l’artiste reconnaît en eux la conscience de la nature qui les entoure. En amalgamant leur imaginaire au sien, elle use d’instinct et de réflexion pour obtenir des propositions nouvelles, des textures uniques et des gestes inspirants.

Pour Fernande Forest, la nature et l’être humain sont au cœur de sa démarche. À l’aide notamment de la photographie et de la numérisation, elle capte les sujets sensibles de son environnement et utilise la technologie pour faire ressortir leur pouvoir d’évocation. Ses œuvres soulignent par des assemblages symboliques et des agrandissements révélateurs les liens significatifs qui nous relient au monde. Sa pratique s’oriente autour de l’art relationnel et de l’intuition, là où l’expérience de la rencontre avec l’autre fait partie intégrante de son œuvre et guide la création. »

Pin It on Pinterest

Share This